Le fonds pour les bourses d'étude Irène et Arthur Foley a été créé en 2000 par Monsieur Foley en mémoire de son épouse Irène. Cette année, deux bourses d'une valeur de 3000$ chacune pourront être attribuées à des étudiant.e.s inscrit.e.s en génie de mines à l'École Polytechnique de Montréal. Ces bourses visent à encourager la relève en épaulant financièrement des étudiant.e.s et ainsi contribuer à leur réussite scolaire. Condition de recevabilité Le.la candidat.e doit être inscrit.e à temps plein au baccalauréat en génie des mines à l'École Polytechnique de Montréal et avoir complété au moins 36 crédits (soit un minimum de 3 sessions d'étude), un maximum de 90 crédits, ainsi qu'un stage dans le cadre de ce programme. Le.la candidat.e doit, au moyen d'une lettre d'intention de deux pages, démonter son intérêt pour le secteur minier ainsi que son engagement notamment dans le milieu de travail, universitaire ou communautaire. À titre complémentaire, les besoins financiers peuvent également être pris en compte dans l'évaluation des dossiers. Critères d'attribution et documents à fournir Les principaux critères d'attribution de cette bourse sont: 1- Un dossier scolaire de bonne qualité (à fournir avec la demande). 2- Une bonne évaluation de stage (à fournir). 3- L'implication au sein de la communauté (à décrire dans la lettre). 4- Besoin d'une aide financière (à justifier dans la lettre) Formulaire et informations: votre dossier doit être COMPLET avant de le transmettre. 1- Formulaire complété; 2- Une lettre de présentation personnalisée qui décrit vos projets d'étude et de carrière, votre implication et vos intérêts ainsi que vos situations particulières; 3- Une lettre de recommandation (universitaire ou de stage); 4- Une copie de votre plus récent relevé de notes. Pour les relevés de Polytechnique, le dernier bulletin cumulatif est disponible dans votre portail étudiant; 5- Curriculum vitae (incluant prix et bourses obtenus à ce jour, liste des publications, expériences de travail, stage, implications sociales/scolaires); 6- Copie de l'évaluation du plus récent stage effectué. **La date limite pour déposer sa candidature pour ces bourses est le 15 mars 2024 à midi.**
Position de l'industrie minière et importance économique. Définition d'une entreprise minière, rôle et responsabilité de l'ingénieur de mines. Législation pertinente aux mines. Notions d'analyse financière. Caractéristiques physiques et économiques des gisements, critères fondamentaux à connaître pour leur mise en exploitation. Opérations unitaires : forage, sautage, chargement, transport. Méthodes d'exploitation à ciel ouvert et d'exploitation souterraine: description et choix préliminaire à faire, divers équipements utilisés. Minéralurgie en bref. Environnement et gestion des rejets miniers.
Projet intégrateur menant l'étudiant à comparer ce qui lui a été enseigné en MIN1101 et MIN1602 avec ce qu'il peut observer pendant son premier stage. Cette comparaison porte sur des points précis liés a des apprentissages réalisés par l'étudiant dans ses deux premiers cours de spécialité. L'évaluation sera faite par le coordonnateur de projets intégrateurs sur la base d'un rapport préparé par l'étudiant qui aura a répondre à un certain nombre de questions liées à l'intégration des connaissances acquises en génie des mines et leur comparaison avec ce qui se fait dans l'industrie.
Projet de simulation de stage dans l'industrie minière. Arpentage en souterrain et calcul de volumes de chantiers. Visite de sites miniers et analyse des méthodes de minage. Systèmes de ventilation en souterrain. Environnement et gestion des rejets miniers. Responsabilité sociétale des entreprises minières.
Projet intégrateur menant l'étudiant à comparer ce qui lui a été enseigné en MIN2204, MIN2605 et MIN2606 avec ce qu'il peut observer pendant son deuxième stage. Cette comparaison porte sur des points précis liés à des apprentissages réalisés par l'étudiant dans ces cours de spécialité. L'évaluation sera faite par le coordonnateur de projets intégrateurs sur la base d'un rapport préparé par l'étudiant qui aura à répondre à un certain nombre de questions liées à l'intégration des connaissances acquises en génie des mines et leur comparaison avec ce qui se fait dans l'industrie.
Rappel sur les propriétés des roches et des massifs rocheux. Cueillette de données géotechniques et classification des massifs rocheux. Contraintes naturelles et induites autour des excavations minières. Instabilités structurales. Instabilités par excès de contraintes. Soutènement artificiel. Soutènement naturel. Coups de terrain. Auscultation et suivi.

Rappel sur les propriétés géotechniques des sols et des rejets miniers. Analyse et conception d'empilements et de digues pour rejets miniers : consolidation et tassement, capacité portante, pression des terres sur les structures exposées et enfouies, stabilité des pentes. Structures de routes pour véhicules super lourds. Problèmes particuliers liés à la gestion des rejets miniers.

Présentation de techniques informatisées et de logiciels permettant d'appliquer l'informatique dans le cadre des diverses opérations reliées à l'exploitation des mines. Dessin assisté par ordinateur (AutoCad 2D et 3D), modélisation de surfaces avec calcul de volumes de remblai et déblai (QuickSurf), modélisation numérique des massifs rocheux et des éléments de soutènement (FLAC 2D et Phase), utilisation des logiciels PROMINE pour la conception d'ouvrages souterrains et de tracés de contours de fosses incluant les rampes, traitement des relevés structuraux avec le logiciel DIPS.
Modélisation de programmes linéaires : variables continues, entières et binaires. Programmation linéaire : méthode graphique et méthode du simplexe. Analyse de sensibilité. Programmation linéaire en nombres entiers. Modèles de graphes et réseaux : arbre de recouvrement, plus court chemin, flot maximum, flot à coût minimum. Introduction à la programmation non linéaire. Planification et gestion de projet: chemin critique, budget, gestion des ressources. Modèles de détermination des contours optimaux des exploitations à ciel ouvert : Lerchs et Grossman, flot maximum.
Projet intégrateur menant l'étudiant à utiliser ce qui lui a été enseigné en MIN3210 et MIN3311 avec une situation réelle observée pendant son troisième stage. Dans ce projet, l'étudiant devra réaliser une analyse de stabilité complète pour un ouvrage minier. L'évaluation sera faite par le coordonnateur de projets intégrateurs sur la base d'un rapport préparé par l'étudiant qui aura à obtenir les données géotechniques appropriées et réaliser l'analyse de stabilité.
Cette formation en communication écrite et orale s'étale sur trois ans, de la première à la troisième année. Elle se présente en quatre étapes : une évaluation initiale d'une communication écrite et d'une communication orale en première année; une prescription individuelle (s'il y a lieu); une évaluation finale d'une communication écrite et d'une communication orale en troisième année; la réalisation d'un portfolio sur ces formes de communication. Cette formation vise à apprendre à rédiger des textes de façon efficace et productive ainsi qu'à préparer et présenter des exposés de façon efficace et productive, conformes aux conventions de communication en vigueur dans la discipline.
Description des travaux que doit accomplir un/e ingénieur/e des mines lors de la valorisation de données dans le contexte d'une opération minière. Traitement initial des données en contexte minier (modèles de blocs, LOGs d'équipements, données géotechniques, etc.). Analyse exploratoire et visualisation des données des opérations, de la conception et de la planification des mines. Identification des variables critiques pour la planification et l'exploitation minière. Détection des problèmes pouvant être résolus par des techniques d'analyse de données et sélection du ou des modèles les plus adaptés. Modélisation des problèmes de génie minier à l'aide de logiciels d'analyse de données. Évaluation des performances des modèles par rapport aux indicateurs de performance miniers. Optimisation des décisions de conception et de planification. Conception de modèles de simulation à événements discrets (DES) spécialisés pour les opérations minières. Prise en compte des sources d'incertitude opérationnelle, caractérisation des équipes et de leurs interactions. Vérification et validation des modèles des systèmes miniers. Optimisation d'un système de transport minier : gestion des files d'attente, dimensionnement de la flotte, expédition des équipes.
Étude des caractéristiques des principales méthodes d'abattage utilisées en souterrain. Méthodes d'analyse simplifiée d'un gisement quant à son exploitation en fosse ou en souterrain. Dimensionnement des ouvrages et sélection des équipements. Calculs des quantités, des équipements et des coûts reliés à l'exploitation en souterrain. Fonçage de puits et de rampes. Réseaux de services : eau, air comprimé. Conception de treuils. Étude des méthodes de remblayage des excavations.
Réalisation de tous les travaux que doit faire un ingénieur des mines lors d'une étude de faisabilité d'un projet minier. Sélection des méthodes de minage parmi les diverses méthodes pour les mines à ciel ouvert et en souterrain. Taux de production de la mine. Conception des installations de surface : usine de traitement, chevalement et treuil, usine de remblayage, site d'entreposage des rejets, services de surface. Conception des installations souterraines : puits de la mine, rampes et galeries, chute à minerai et cheminée de ventilation, conception de l'aérage, sélection des équipements, sélection du personnel nécessaire, transport du remblai. Évaluation économique.