La CÉO, parlons-en!

Tout le monde s’accorde à dire que les compétences communicationnelles se révèlent indispensables pour un ingénieur. C’est pourquoi un crédit de communication écrite et orale (CÉO) est obligatoire dans les 12 programmes de baccalauréat de Polytechnique Montréal.

Plutôt qu’un cours traditionnel d’un trimestre, le crédit de CÉO est échelonné sur trois ans, afin de favoriser des changements significatifs chez les étudiants, à la fois sur le plan des apprentissages et de la pratique. Épreuves diagnostiques, ateliers, portfolio, rapport de stage, épreuves finales dans les cours de spécialité représentent autant d’occasions d’assurer la transversalité des compétences et de faire mûrir la qualité 7 du BCAPG (Communication).

Depuis sa création, en 2006, le crédit de CÉO constitue un processus original à bien des égards et, à l’instar de la communication, il évolue constamment. C’est du mécanisme actuel qu’il sera question, mais aussi de ses acteurs privilégiés : vous!

Intervenante

Sylvie Hertrich, chargée d’enseignement, Département de mathématiques et de génie industriel

Modifié le: mercredi 22 avril 2015, 13:33