Olivier Henry - Un miniprojet pour évaluer en trois semaines les compétences transversales des candidats au doctorat

Un miniprojet pour évaluer en trois semaines les compétences transversales des candidats au doctorat

Pour les candidats au doctorat, la réussite est tributaire de plusieurs compétences hors disciplines comme l’esprit de synthèse, la créativité, l’autonomie, les habiletés de communication orale et écrite, etc., qualités (ou lacunes) qu’il s’avère difficile de mettre en lumière par le biais des cours de spécialités classiques. Cette présentation vise à décrire le cours Planification d’un projet doctoral, qui a été instauré au département de génie chimique pour permettre d’évaluer ces compétences transversales très tôt dans la formation, et dont la réussite est désormais une exigence de l’examen prédoctoral. Dans le cadre de ce cours donné sous forme intensive, les étudiants doivent, sous la supervision d’un professeur autre que leur directeur de recherche, écrire et défendre une proposition de recherche dans un domaine différent de leur champ d’étude. L’exercice s’avère un puissant outil à la fois d’évaluation et de formation, et il favorise également une plus grande ouverture sur les activités de recherche du département.

Olivier Henry, professeur, Département de génie chimique

Modifié le: mardi 6 mai 2014, 15:24