Descriptif atelier 4 - Les classes inversées. De quelles hybridations parlons-nous pour l'éducation de demain?

Atelier 4

Les classes inversées. De quelles hybridations parlons-nous pour l'éducation de demain? (M-2101)

Le concept des «Flipped Classrooms», les classes inversées, constitue une véritable révolution dans le paysage de la pédagogie actuelle. Des enseignants en chimie du secondaire ont forgé le concept et la méthode, parce qu’ils étaient confrontés à la passivité voire la démotivation de leurs élèves. Quelques petites vidéos sur YouTube et un débat en classe ? Ce n'est pas si simple ! 

On peut y voir aussi une sorte de «cheval de Troie» au sein des citadelles du savoir et un fertilisant pour le développement professionnel des enseignants, les approches par compétences et «l'apprendre à apprendre toute la vie durant» dans un monde complexe. Les classes inversées proposent des pistes pour l'évolution des pratiques d’enseignement traditionnelles, héritées d'une époque où le livre était rare et où la distribution des savoirs se faisait exclusivement à «l'école». En effet, elles proposent une nouvelle vision des espaces-temps de «l'enseigner-apprendre» en conviant les ressources (dont les fameux MOOC), les activités, les contextes, cela hors des murs de l'école, donc à distance, mais aussi  dans la classe,  donc en présence. La classe retrouve ainsi  son potentiel d'activités et d'interactivités. Libéré de la contrainte liée à la transmission, l'enseignant devient davantage gestionnaire de dispositifs et accompagnateur d'apprentissage. Notre atelier s'attachera à démontrer et à construire des modèles de classes inversées dans lesquels les statuts des savoirs sont reconsidérés, les rapports entre savoirs et compétences mieux équilibrés, les rôles assumés par les enseignants et les étudiants, distribués différemment … 

Animateur :          

Marcel Lebrun, professeur et conseiller pédagogique, IPM, UCL, Belgique

Modifié le: mardi 6 mai 2014, 15:27